Aller au contenu

Observatoire des Actions de Groupe

Soutenance d’une thèse sur les recours collectifs à l’Université de Limoges

Le 30 novembre 2021, M. Omar KAFI-CHERRAT a soutenu sa thèse de doctorat intitulée « la collectivisation des recours en droit de la consommation : aspects internes et internationaux » à l’Université de Limoges, rédigée au sein du Centre de Recherches sur l’Entreprise, les Organisations et le Patrimoine (CREOP). 

Cette thèse, dont la codirection scientifique a été assurée par MM. Romain DUMAS (MCF HDR à l’Université de Limoges) et Fabien MARCHADIER (Professeur à l’Université de Poitiers), a été soutenue devant un jury composé de Mme Maria José AZAR-BAUD (MCF HDR à l’Université Paris-Saclay, Présidente du jury) ; Mme N. SAUPHANOR-BROUILLAUD (Professeure à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Paris-Saclay, Rapporteur), Mme Laurence USUNIER (Professeure à l’Université de Cergy-Pontoise, Rapporteur) et M. Rudy LAHER (Professeur à l’Université de Limoges, Suffragant). 

Dans ses travaux, M. KAFI-CHERRAT a fait en sorte d’explorer le phénomène de collectivisation des recours dans son ensemble. Outre les volets judiciaire et extra-judiciaire des différents recours collectifs, prévus dans le Code de la consommation ou initiés par la pratique, l’auteur a confronté les règles actuelles de droit international privé, d’origine interne ou européenne, avec la dimension collective des litiges de masse consuméristes. A l’approche de la transposition en France de la directive européenne du 25 novembre 2020 sur les actions représentatives, visant à protéger les intérêts des consommateurs, l’auteur a formulé plusieurs propositions de nature à renforcer l’efficacité des recours collectifs exercéstant dans un contexte interne qu’international. 

A l’issue de la soutenance, M. KAFI-CHERRAT s’est vu décerner le grade de Docteur en droit privé et sciences criminelles de l’Université de Limoges. Les membres du jury lui ont adressé ses félicitations unanimes, l’ont autorisé à publier sa thèse en l’état et à concourir à des prix de thèse. M. KAFI-CHERRAT, récemment qualifié aux fonctions de maître de conférences en droit privé par le Conseil National des Universités (Section 01), poursuit ses recherches sur les recours collectifs, et plus généralement sur le droit processuel et le droit international privé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.